La Ruta 40 – Perito Moreno

C’est dur de partir d’El Chaltén, surtout quand on sait qu’il y a un gros trou sur la carte : le désert !
700 kms pour rejoindre une ville : Perito Moreno (même nom que le glacier).

Nous avons fait étape à Tres Lagos, Gobernador Gregores, où nous avons sympathisé avec un couple d’allemands (Manfred et Gaby et leur Mercedes 4×4 1017 équipé d’une cellule FussMobile) déjà rencontré le 1er de l’an à Ushuaia puis à El Chaltén.

tour-du-monde-argentine-gregores-manfred
Je regarde Manfred travailler !!!

Et un bivouac en plein milieu de rien, près du Rio Belgrano, encore une nuit très calme mis à part le vent et quand même de drôles de bestioles, mi-sauterelle, mi-crapaud qui pullulent autour du camion…

tour-du-monde-argentine-bestiole
On savait plus où mettre les pieds !

Quand même un petit quelque chose à se mettre sous la dent, environ 70 kms avant Perito Moreno : la Cueva de las Manos.
Cette grotte, sorte de Lascaux argentin, est d’ailleurs inscrite au Patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco et, à ce titre, draine un petit flot de touristes, en mal de découverte…

Le billet d’entrée a, par la même occasion, connu une inflation record : le prix a été multiplié par 30 en 6 ans !!! Il faut bien avouer que la visite ne vaut pas les 120 pesos par personne demandés à l’entrée…

tour-du-monde-argentine-las-manos-peintures1
Et des fois, des choses curieuses !!!

En effet, la grotte en elle-même n’a rien d’exceptionnel, d’autant plus que le visiteur ne fait que passer devant ! Oui, oui, la visite se réalise sur un système de passerelle à flanc de paroi rocheuse, qui comprend différentes étapes devant les peintures rupestres. Ces dernières, dont les plus vieilles, remonteraient à 9000 ans avant JC, se situent donc à l’air libre, le long de l’escarpement et représentent essentiellement des mains ou des reproductions de guanacos…

tour-du-monde-argentine-las-manos-passerelle
La passerelle qui longe la paroi rocheuse.

Les visites s’effectuent par groupe de 20 personnes (en théorie !) et avec un « guide » qui ne parle qu’espagnol ! Tant pis pour les étrangers qui apportent pourtant largement leur obole !

Par contre, deux Estancias portant le même nom original de « Cueva de las Manos » proposent une approche différente : à partir de l’estancia, rejoindre le site en cheminant le long du Rio Pinturas. Nous nous sommes arrêtés à la première (08/02/2016), en remontant vers le nord, la plus rustique des deux : mais quand même 22 000 hectares pour seulement 300 vaches.

L’estancia permet de laisser sa trace de son passage dans une salle commune.

Depuis cette estancia, un petit chemin de 13 kms, par moment très pentu, permet de rallier avec son véhicule, un sentier pédestre menant à la Grotte, en deux petites heures.

tour-du-monde-argentine-estancia-chemin
Le chemin qui mène au trekking.

 

tour-du-monde-argentine-estancia1
Et de bonnes buttes à plus de 20% qu’on monte en première !

Nous avons été conquis par ce trekking dans le canyon du Rio Pinturas : le paysage est assez exceptionnel et inimaginable, dans ce désert patagon ! Des volumes qui coupent le souffle, des couleurs chatoyantes, le côté abrupt de la roche et cette faune sauvage toujours aussi riche : des guanacos curieux, des sympathiques piches, des nandous, des condors planant dans un ciel azur, et un puma furtif !

 

 

tour-du-monde-argentine-rio-pinturas
Belle vue d’ensemble sur le chemin que l’on va parcourir !
Départ du trekking.
Départ du trekking.

Ce serait dommage de se priver d’un tel spectacle : certes le trekking est difficile surtout au retour, mais le propriétaire de l’estancia met, à disposition des marcheurs, une maison de pierres à mi-chemin, ce qui permet de se mettre à l’ombre et de récupérer un peu !

tour-du-monde-argentine-estancia-cabane
La maison est à gauche, à l’ombre des peupliers.

Paysages sublimes !!!

 

tour-du-monde-argentine-las-manos2
La grotte est juste au dessus de ma belle casquette !!!

Enfin, le 09/02/2016, nous arrivons au bout de cette portion de Ruta 40 qui rejoint Perito Moreno, la ville, qui n’a d’ailleurs rien de particulièrement attachant, si ce n’est que l’on retrouve un ilot de civilisation : station service, supermarchés, camping et wifi !

Quand même, pour la petite histoire, à Gobernador Gregores, lors d’un entrainement en vélo sur la ruta 40, je me suis fait doubler par quelques voitures dont deux (argentine et chilienne) se sont arrêtées à ma hauteur pour me demander la route de Perito Moreno !!! J’ai cru à un gag, mais non, effectivement aucune indication routière sur des dizaines de kilomètres… Ce qui m’a fait rire, c’est qu’un argentin me demande sa route, à moi, un français !
Je les ai donc rassuré : « Oui,vous êtes bien en direction de Perito Moreno, la ville et non le glacier ! ».

tour-du-monde-argentine-entrainement
Route d’entrainement… Pas beaucoup de panneau, mais quelques guanacos sur la droite de la route !

Une pensée sur “La Ruta 40 – Perito Moreno

Laisser un commentaire