Le Perito Moreno, El Calafate.

Mais avant de prendre la route pour El Calafate, en sortant du parc de Torres del Paine, nous retournons sur nos pas (encore une fois) jusqu’à Punta Arenas (700 kms A/R) : en effet, nous avons deux petits problèmes, toujours la pression d’air du camion et un souci de panneaux solaires. Et en une journée, tout est réglé !!!

tour-du-monde-argentine-calafate-mecanique
Montage du régulateur-valve…

Puis, enfin, nous empruntons la mythique ruta 40 qui nous mènera jusqu’en Bolivie !

tour-du-monde-argentine-ruta40

 

Nous avons passé la frontière à Dorotea et au niveau de la première ville argentine, Rio Turbo (Province de Santa Cruz), qui porte mal son nom, puisque nous avons mis 3h pour la traverser, une grève !!! C’est assez bon enfant et les grévistes, non payés depuis 3 mois, nous font un petit cadeau : une pépite noire !

Voilà en gros, ce qui nous est arrivé avant de rejoindre El Calafate.

Francisco Moreno : explorateur naturaliste Argentin (1852-1919). Plus connu sous le nom de Perito (l’expert).

tour-du-monde-argentine-calafate-moreno
L’explorateur Francisco Moreno.

Le Parc National des Glaciers est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1981.
La vedette de ce parc est sans nul doute le fameux glacier, Perito Moreno.
A l’instar de Puerto Natales qui est à l’entrée du Parc Torres Del Paine, El Calafate est le passage obligé pour préparer son excursion aux glaciers. Cette ville Argentine est très axée sur  le tourisme et il y a une quantité très importante d’étrangers : beaucoup de « Tour Opérator » en font une destination phare, pas mal de « sacs à dos auto-stoppeurs» et très peu de camping-cars, mis à part les pick-up Chiliens, avec cellule.

Et le paradis des oiseaux :

La ville est organisée autour de l’avenue San Martin : c’est très animé le soir avec les bars, restaurants et autres boutiques pour touristes. A signaler que le Wifi est gratuit le long de cette artère (Cotecal) et même au bas du parking situé au pied du Perito Moreno !

Puisque El Calafate borde le Largo Argentino, il y a bien entendu, une immense « costanera » de 5 kms, 2×2 voies, des jeux pour enfants, des parcours sportifs et pratiquement personne …

Nous avons bivouaqué 2 nuits (27 et 28/01) sur la route 11 qui mène au Glacier, très calme de 21h à 7h puisque c’est un cul de sac…

tour-du-monde-argentine-spot-perito-moreno
Deux nuits passées ici !

A 9h00, nous étions sur place : 3 heures le matin malgré un temps couvert et 4 heures l’après-midi sous un grand soleil revenu. Quelques données : 5 kms de large, 55 mètres de haut et 15 kms de profondeur, telles sont les mensurations de la bête ! Et c’est le seul glacier au Monde qui s’étend toujours…

A vrai dire, le matin, nous étions déçus du site : le visiteur est parqué sur des passerelles qui courent de terrasses en terrasses, et nous pensions être plus près du Moreno …

 

L’après-midi, une fois apprivoisée la géographie des lieux, et surtout après que le flot de touristes (de 11h à 15h) se raréfie, nous avons été conquis par le caractère majestueux de ce glacier, un des seul au monde à encore avancer, conquérant toujours plus d’espace !

tour-du-monde-argentine-perito-moreno8

C’est magique ! c’est un peu la même démarche que pour l’observation des baleines à Puerto Madryn : on est là à attendre !
Attendre quoi ? Qu’un immense morceau de glace de 50 mètres, tombe à l’eau avec un bruit effroyable ! Et pouvoir saisir cet instant précis !!!

tour-du-monde-argentine-perito-moreno3
On voit un bateau de touristes qui approche : ça donne une idée de la grandeur du glacier !

Vers 19h, avant de partir, nous avons même pris l’apéro à ses pieds avec un morceau de glace qu’il nous avait envoyé …

Oui, je vous le dis, il est vivant : il murmure, respire, souffle, éructe et pète … Et il se meut, lentement, mais avec force !
A l’avenir, quand je mettrais un glaçon dans mon whisky, j’aurai toujours une petite pensée pour le Perito Moreno.

Laisser un commentaire