Santiago et un peu plus…

Après avoir passé Uspallata (en Argentine), place au paso Los Libertadores, qui culmine à 3400 mètres d’altitude… et c’est une première pour le camion ! Finalement, après quelques appréhensions, le Pépère se montre assez à l’aise et grimpe sans broncher.

Après encore un passage à la douane difficile, où la logique s’est révélée incertaine, le camion a encore été fouillé et reniflé par deux chiens (ils n’ont même pas senti Cookie !), nous attaquons enfin l’interminable descente (50 kms) et ses virages en lacets prononcés…

tdm-chili-caracoles
Une bien belle et impressionnante descente !

Nous bivouaquons dans un centre routier, 80 kms avant Santiago, et la conclusion est, qu’il ne faut pas se trouver trop près des camions frigorifiques !!!

 

Finalement, le lendemain, nous approchons de cette capitale Chilienne qui nous fait un peu peur… Quelques kilomètres avant d’arriver, nous apercevons sur la route un concessionnaire de camping-car « FullCamping » , nous décidons de tenter notre chance pour faire vérifier notre frigo. Hélas, le sympathique Diego Gallardo ne peut rien pour nous aider… Mais grâce à sa connexion wifi, je trouve un représentant Dometic sur Santiago, et c’est lui-même qui téléphone pour prendre rendez-vous à notre place ! Merci, Diego…

 

Et maintenant en route pour cette ville tentaculaire : pas de camping et beaucoup de circulation… Et là, il faut bien que j’en parle un jour, nous sommes sauvés par une application « Ioverlander » une sorte de réseau qui répertorie des lieux possibles de bivouac et qui est alimenté par les utilisateurs eux-mêmes ! Et quand j’ouvre mon appli, elle m’indique « Parque Metropolitano » à Santiago ! Comme nous n’avons pas d’autre option, nous rejoignons ce lieu et là, bingo, c’est le gros lot : un parking « gardé », des toilettes, de l’eau, “Divertimento”, un restaurant avec du wifi, un parc immense dédié aux sports (running, VTT, vélo de route…), des agrès pour muscler tous les corps, et un « concierge » Patricio, installé sur ce parking depuis une dizaine d’années, dans un bus qu’il continue d’aménager…

tdm-chili-santiago-restaurant
L’entrée du restaurant est appétissante !

En arrière plan, la fameuse Gran Torre de 303 mètres !!!

 

Dans le parc, il y a même une école canine au sein des Carabineros du Chili… et un petit cimetière pour les chiens.

Les agrès, à quelques pas de chez “nous” !

 

Comme nous sommes à Santiago, j’envoie un petit mail à Eduardo un argentin installé au Chili, que l’on avait rencontré du côté de Tunuyan, il y a quelques semaines… Et là encore, c’est un bon numéro : il nous invite chez lui pour un asado en compagnie de sa famille !

Nous sommes le 9 avril, c’est l’anniversaire de Valérie et c’est moi qui reçoit les cadeaux !!! Soirée magique en compagnie de nos hôtes et de Maria Paz, leur fille et de son compagnon David “Copperfield” !

Le lendemain, nous faisons même une petite sortie de vélo, presque 3h quand même, 1700 mètres de dénivelé positif dans les 30 premiers kilomètres !!!

tdm-chili-santiago-eduardo2
Après la sortie, Eduardo et moi avec le maillot de la Cono Sur, futur sponsor du Tour de France !

Puis, avec Mirta, son épouse, ils nous proposent d’aller faire un tour à Valparaiso, 120 kilomètres à l’ouest de Santiago.

 

Une belle journée, dans cette ville, dont le centre a été déclaré “Patrimoine culturel de l’Humanité” par l’Unesco, un bon resto et une bonne balade à pied pour digérer !!!

tdm-chili-valparaiso-port
Le port.
tdm-chili-valparaiso-port1
L’Océan Pacifique, c’est reposant…

 

Ses rues colorées…

 

tdm-chili-valparaiso-rues2

 

Un grand restaurant avec Mirta et Eduardo.

 

Un petit crochet par Vina del Mar et ses lions de mer !

 

Et pendant ce laps de temps, le frigo a été réparé : en fait, ce n’était que le thermostat qui serait resté collé… mais, 130 € la réparation !!!

Bon, cela n’a pas changé grand chose, les batteries restent toujours à plat, même avec un grand soleil !!!

Un couple de retraités français bien sympathiques, Jean et Françoise, vient d’arriver et eux, se payent même le culot de rester à l’ombre ! Mais bon, ce n’est pas la même catégorie de véhicule !!!

tdm-chili-santiago-jeanetfrancoise
Jean et Françoise et leur monstre : un MAN 4×4 et une cellule Action Mobil !!!

 

Donc, maintenant, il faut prolonger notre séjour à Santiago et pour tout dire, ce n’est pas désagréable, bien au contraire… Il faut dire que notre pied à terre est très bien situé, pratiquement au centre ville et que la vie ici, paraît douce.

Un petit tour en funiculaire pour aller admirer le sanctuaire de l’Immaculée Conception !

Après un chemin de croix assez curieux, nous approchons…

La récompense est là, dommage que le temps soit couvert…

Nous sortons les vélos pour arpenter les rues de Santiago à la recherche de batteries… Et même pour aller chez le dentiste, Valérie s’étant cassée une dent !

tdm-chili-santiago-batteries
Pas beaucoup de place pour installer de grosses batteries…

Finalement, après une semaine passée dans la capitale chilienne, nous repartons dans notre quête du Nord, par la ruta 5, avec un frigo réparé et des batteries neuves…

 

Notre première étape se trouve sur la côte pacifique, à Los Vilos, plus exactement…

tdm-chili-los-vilos-bivouac
On retrouve la mer…

 

La place centrale et le marché.

Et toujours ces constructions bizarres :

 

Laisser un commentaire